Conseil Municipal du 13/12 : l’amour est dans le prêt

Pret de la pisicine de Plougonvelin

Date : 17/12/2021

Sujet :

Le conseil municipal de novembre fut principalement consacré au budget.

Le Conseil Municipal Jeune

Le conseil municipal a débuté par une courte présentation du conseil municipal jeune.

En plus de sa nature sympathique, le conseil municipal jeune est une bonne sensibilisation à l’exercice de la citoyenneté.

Espérons que cela créera quelques vocations : la conduite des affaires publiques est une noble mission qui mérite le meilleur.

Budget de la commune

Concernant le budget spécifique de la commune, la majorité n’a pas présenté de révolution et elle conserve sa ligne de gestion. Il est assez difficile de savoir ce que sera 2022 à cause de la crise Covid toujours en cours et surtout des décisions politiques qui seront prises après les élections présidentielles. Entre une hausse de l’inflation qui s’annonce sensible et des coupes budgétaires probables, je ne serais pas étonné que le budget de la commune ait à être retouché ou que certains projets soient décalés.

Pour Cap Plougonvelin, je me suis abstenu.

 

Subventions

Le conseil s’est prononcé sur les subventions allouées au SPIC de Bertheaume (la gestion de l’aire de camping car et du site) ainsi qu’à la piscine.

  • J’ai voté pour la subvention au SPIC qui est une structure qui gère un service touristique de façon tout à fait correcte à un coût maîtrisé.
  • Concernant la subvention exceptionnelle de la piscine à hauteur de 635.000€, qui n’a d’exceptionnel que le nom puisqu’elle est inscrite depuis plus de 10 ans dans le budget, j’ai voté contre. Il n’est pas concevable que les Plougonvelinois paient années après après années une telle somme pour un établissement qui bénéficie pour les deux tiers de son activité à des non-Plougonvelinois. Tôt ou tard, il faudra bien remettre les choses à plat et payer à la hauteur du service demandé et rendu.

Budget de Keraudy

Le vote sur le budget de Keraudy a été l’occasion d’un premier plaisir inattendu.
 
Concernant ce budget présenté sans grande surprise, j’ai pris la parole au nom de Cap Plougonvelin pour dire qu’un équipement comme Keraudy méritait une programmation un peu plus ambitieuse, ce qui signifiait naturellement envisager d’allouer plus d’argent.
J’ai par ailleurs rappelé que les travaux actuels du Quartz nous permettaient d’espérer d’attirer plus de spectateurs qu’habituellement (et donc d’espérer plus de revenus pour les spectacles).

De façon fort à propos, l’adjoint à la culture a relevé que cela était dans le programme de Cap Plougonvelin. Il a ajouté, de façon involontairement cocasse, que la municipalité « n’avait pas attendu sur nous » pour le faire. Dit autrement, cette municipalité a dû trouver bonnes certaines de nos propositions sur la culture et c’est pourquoi elle les met en application deux ans après. Il manque des éléments importants mais un grand merci !

Nous nous sommes abstenus, ainsi que sur le budget de la maison de l’enfance.

Budget de la piscine

Cette année, la discussion sur le budget de la piscine a été consacré à un événement important.

Tout d’abord, on se souviendra que dans le programme de Cap Plougonvelin, nous avions défendu la nécessité de restructurer la dette de la Trezhiroise, dette plombée par un emprunt toxique en Franc Suisse.

piscine

 

Cette proposition nous avait valu divers commentaires cherchant à démontrer combien nous étions peu crédibles, irréalistes et plus si affinités… Or il s’avère que les principes financiers et l’intérêt général étant ce qu’ils sont, il a été décidé « en haut lieu » d’en finir avec cette triste expérience financière, de solder les prêts en question et le problème Dexia. En clair et pour ce qui concerne Plougonvelin, le temps est venu de restructurer la dette de la piscine !
C’est donc avec un grand plaisir que j’ai pris la parole pour une intervention dont voici le verbatim :

 

Au nom du groupe Cap Plougonvelin je me réjouis que le conseil soit amené à voter ce soir sur la restructuration de la dette de la piscine.
C’était un point de notre programme et un sujet sur lequel j’avais eu l’occasion de discuter avec M. L’adjoint aux finances il y a déjà pas mal de temps. Nous avions échangé sur les arguments politiques, économiques et institutionnels de cette restructuration. Les deux points de vue étaient défendables et méritaient d’être débattus de façon sereine. Cela avait été le cas entre nous à l’époque mais je regrette que cela n’a pas toujours été le cas pour tout le monde.

L’intérêt public mérite un débat de qualité et un appel à toutes les compétences et bonnes volontés, qu’elles soient dans la majorité, l’opposition ou auprès des citoyens.
En tout cas, tous ceux qui avaient glosé sur notre supposée incompétence en la matière en sont pour leur frais ce soir.
Pour Cap Plougonvelin, j’approuve donc des deux mains la proposition de restructuration de la majorité.
J’ajouterai également, qu’il ne suffit pas qu’une idée soit bonne pour que la mise en œuvre soit un succès. Et ici, malgré un certain nombre de risques et difficultés initiales, je constate que les conditions de mise en œuvre de la restructuration de ce prêt m’apparaissent très acceptables pour notre commune.
Dans le long chapelet de déboires divers et variés de cette piscine, on trouvera au moins un élément financier positif avec cette restructuration.

Sans doute un peu gêné que nous ayons eu raison si tôt et de façon si évidente, la majorité a essayé de nous raconter comment se serait (mal) passée la négociation si Cap Plougonvelin avait eu à la faire. Ce à quoi j’ai répondu que l’histoire était intéressante, mais que ce récit n’était qu’une spéculation et que les faits objectifs sont ce qu’ils sont : le prêt en Franc Suisse de la piscine sera restructuré comme nous le préconisions.

J’ai donc au nom de Cap Plougonvelin, et à titre très exceptionnel pour ce dossier qui reste problématique, voté le budget de la piscine.

Le Covid

Suite à ma demande, le Maire a fait un point sur le Covid dans notre commune. Les classes des écoles sont régulièrement fermées et rouvertes au gré des tests positifs. Le virus circule dans la commune et le Maire appelle à la vigilance.

Dans cette optique, si les festivités de fin d’années ne sont pas annulées à Plougonvelin, elles seront plus restreintes qu’en temps normal.

Au nom de Cap Plougonvelin, je vous souhaite tout de même de passer les meilleures fêtes de fin d’années possibles.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.