#BuzzAuVillage : empoignades consternantes au conseil municipal de Plougonvelin

blason-plougonvelin

Date : 11/02/2020

Sujet : les élus de la majorité et de l’opposition ont donné une image qui fait honte à toute la commune lors du conseil municipal de février.

Le conseil municipal du lundi 11 février aurait dû n’être qu’une formalité essentiellement consacrée à la validation des différents comptes communaux.

Cependant alors que la séance avait débuté depuis presque une heure, Raymond Quéré est intervenu au nom de l’opposition Bacor à propos de l’augmentation d’une année sur l’autre de certains frais des élus. Cette augmentation bien que réelle n’avait rien d’extravagant et le maire en a expliqué l’origine (liée au congrès des maires à Paris).

La chose aurait pu, aurait dû en rester là. Cependant, la question avait été posée d’une façon qui pouvait être vue comme très tendancieuse. Bernard Gouerec l’a pris comme telle manifestement puisqu’après avoir expliqué le pourquoi de cette hausse il a contre-attaqué en mettant sur la table une obscure histoire de cartes de carburant utilisées selon lui par l’ancienne majorité Bacor, semblant à son tour sous-entendre quelques irrégularités sans pour autant en dire plus.

À partir de ce moment, le ton est monté, une partie des conseillers des deux bords clamant à qui mieux mieux sa part de vérité et de réactions outragées dans une cacophonie consternante. Repas, billets d’avion, sacrifices des élus payant avec leurs deniers les déplacements faits pour la commune… tout a été bon pour attaquer et essayer de dénigrer le camp d’en face ou paraître plus vertueux que lui.

Ce n’est pas la première fois que les Plougonvelinois ont droit à des échanges avec sous-entendus lors d’un conseil. Mais je ne me souviens pas d’un conseil municipal ayant donné une telle image des élus de notre commune. Il faut sans doute y voir un début de crise de nerfs électoral.

On peut également reconnaître ici l’effet de l’accumulation de rancœurs de la part de gens dont une partie s’échangent depuis un quart de siècle les mêmes sièges et fonctions municipales. Les mandats Bacor puis Gouerec sortent d’un même moule et ont été conduits par les mêmes gens. Ils partagent même parfois les mêmes erreurs et lorsque cela arrive, le couvercle laissant voir les problèmes enfouis et des aigreurs recuites est vite refermé au grand soulagement de tous.

Tous sauf les Plougonvelinois.

En mars, pour la première fois depuis des dizaines d’années vous pourrez changer cela en votant pour la liste Cap Plougonvelin.

Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. C’est en effet consternant mais pas très étonnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *