(9) Baignades en eaux troubles, une saison en Pays d’Iroise.

pollution plage

Date : 29/07/2022

Sujet :

Voici le neuvième épisode du feuilleton de l’été publié par le collectif citoyens d’Iroise.

En qualité de membre du collectif des Citoyens d’Iroise, je relaie ici un travail collectif qui sera publié sous forme de feuilleton.

Résumé des épisodes précédents : certaines plages d’Iroise sont fermées préventivement avant chaque épisode de pluies importantes, dans la plus grande discrétion, et en raison d’importantes pollutions bactériennes devenues récurrentes. Refusant d’admettre la lourde responsabilité des élevages intensifs et des épandages qui en découlent, nos élus majoritaires se demandent comment se soustraire à une réglementation européenne contraignante… et trouvent étrangement de l’aide auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS) qui leur révèle quelques-uns de ses tours de magie…

Nos conseils : plages à éviter, plages conseillées

Nous arrivons au bout de ce feuilleton… Si vous avez suivi tous les épisodes, vous savez désormais que certaines plages sont plus exposées que d’autres aux pollutions bactériologiques, que ces pollutions peuvent avoir des conséquences désagréables pour la santé. Et vous connaissez également la cause de ces pollutions…

plages polluées

En attendant que nos élus se décident à prendre le problème à bras-le-corps, voici la liste des plages que nous vous conseillons d’éviter aux environs d’un épisode pluvieux, et pour quelles raisons :

  • Lampaul-Ploudalmézeau : plage des Trois Moutons
  • Ploudalmézeau : Plage de Tréompan
  • Landunvez : Plages du Château, Gwisselier, Penfoul
  • Porspoder : Plages du Bourg, Mazou, Melon
  • Ploumoguer : Plages de Kerhornou et Ilien

Ce sont les plages :

  • où surviennent très probablement des pollutions à chaque épisode pluvieux, même si elles ne sont pas détectées par la surveillance ARS
  • et où se jettent des cours d’eau dont la pollution a été démontrée.

 Nos conseils concernent aussi les sports nautiques en dehors de la « saison de baignade » officielle. Ceux qui se baignent toute l’année ou qui pratiquent des sports comme le longe-côtes auraient sans doute intérêt à éviter les mêmes plages : même si elles sont surveillées seulement l’été par l’ARS au titre de la directive européenne, la surveillance du SAGE a montré que les ruisseaux étaient pollués toute l’année après la pluie….

En revanche, aucune réserve à la baignade sur les plages ouvertes vers la mer et où n’arrive aucun cours d’eau. La qualité de l’eau y est généralement très bonne.

Prochain épisode

Dans le 10ème et dernier épisode, nous verrons comment l’ARS devra bien reconnaître un jour ses “errements” et les élus aujourd’hui en responsabilité s’attaquer réellement aux racines du problème…

 

bandeau citoyens iroises
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.