#défis : Notre Projet Cœur de Bourg II, propositions pour une renaissance

Il y a un peu plus d’un an, nous nous mobilisions avec quelques associations et Plougonvelinois à propos du projet cœur de bourg que la municipalité Gouerec avait décidé de nous imposer sans concertation avec la population ni vrai débat.

Coeur de Bourg II

Notre but était d’obtenir cette concertation pour améliorer le projet sur les plans :

  • de l’architecture générale,
  • de la préservation du patrimoine (en particulier de l’ancienne école communale du XIXème siècle),
  • de la viabilité économique des locaux commerciaux et de la maison de santé,
  • de la nécessité de prendre en compte les impacts climatiques et environnementaux
  • du caractère réellement social des logements prévus

Nous avons reçu une fin de non recevoir et la cause semblait mal engagée. Un an plus tard, grâce à nos actions et votre soutien (et quelques hirondelles), le quartier n’a toujours pas été rasé. Malgré les propos de Monsieur Gouerec parus dans l’édito du numéro hors série des Echos de Plougonvelin, puis répétés publiquement lors des voeux, le projet n’est absolument pas « purgé de tout recours » . Nous avons eu confirmation le 28 janvier dernier que le dossier que nous avions déposé pour l’inscription de l’ancienne école aux monuments historiques était toujours en instruction à la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles). Il est toujours possible d’agir.

Il est à noter que le groupe Bacor de l’opposition municipale ne s’est rallié que très timidement et très tardivement à la défense de notre position. Il aura en effet fallu attendre un mois et demi et le succès de la manifestation que nous avions faite début janvier pour que M. Bacor publie enfin une déclaration constatant que  « les Plougonvelinois ont encore une fois exprimé leur mécontentement sur son autre projet phare opération cœur de bourg ». Par la suite, M. Bacor a déposé un recours gracieux (fin mai) qui aurait pu au mieux retarder le projet s’il avait eu une chance d’aboutir.

Le seul soutien de l’opposition municipale que nous avons reçu l’a été par M. Le Borgne lorsqu’il a regretté en séance que le maire nous ait refusé une communication au conseil et qu’il a défendu certains éléments qui rejoignaient notre position.

Aujourd’hui, le projet est très avancé mais grace à nous il n’est pas lancé et les Plougonvelinois ont une ultime chance de donner leur avis avec cette élection municipale. Votre vote va être déterminant.

La position de la liste Cap Plougonvelin sur ce projet

  • Ce projet est incohérent car il n’a été vu que sous l’angle de la promotion immobilière et il n’a pas été concerté avec la population. Nous affirmons notre volonté de faire revivre le bourg mais dans un projet global cohérent.
  • Nos échanges avec le promoteur nous permettent de dire que des éléments sont toujours négociables et avec votre soutien nous pourrons le faire :
    1. l’architecture peut encore évoluer même si nous n’avons plus une totale liberté sur le sujet
    2. une plus grande prise en compte des objectifs de neutralité carbone & énergie peut encore être discutée
    3. l’imperméabilisation des sols peut facilement être améliorée par l’introduction de parkings « caillebotis* »
    4. il faut redonner une réalité au caractère social de certains appartements de cet ensemble ; si on veut des logements sociaux il faut supprimer les ascenseurs qui plomberont les charges vu le faible nombre de logements par cage d’ascenseur.
    5. enfin, le promoteur n’est pas définitivement contre la préservation de l’ancienne école communale du moment que l’équilibre financier du projet est préservé. Il faudra trouver un compromis.
  • Au tarif actuel de vente, nous avons des doutes sur la capacité de vendre la majorité des appartements à des résidents à l’année.
  • Nous sommes particulièrement inquiets de la non-maîtrise du risque lié à la vente des locaux commerciaux. Rien n’a été fait pour promouvoir largement l’intérêt commercial de la rénovation du bourg, aucune mesure d’accompagnement n’a été présentée et les annonces de professionnels intéressés se sont révélées fausses (CMB par exemple). Il faut savoir que dans le pire des cas, la commune aura l’obligation de débourser 2.451.840€ TTC pour racheter les locaux vacants. Et l’on sait qu’en matière financière nous sommes habitués au pire à Plougonvelin.

Nos propositions : Cœur de Bourg II

  • Pour nous, le cœur du bourg est une zone qui est délimitée par la mairie, l’église et la rue Pen Ar Bed. C’est toute cette zone que nous voulons faire revivre.
  • Nous voulons privilégier dans cette zone des résidences à l’année.
  • Nous voulons développer dans cette zone des activités administratives, associatives et de commerce de proximité.
  • Nous voulons développer dans cette zone une « hôtellerie légère de passage« . Cela répond à un manque de notre commune sur ce type d’hébergement.
  • Si nous réussissons à sauver l’ancienne école, nous voulons développer une classe reconstituée témoignant de l’histoire de la commune et un office d’orientation et d’organisation des séjours sur notre commune.
  • Nous voulons réhabiliter l’espace autour de la mairie. Cet espace abrite aujourd’hui la maison des associations, le jardin partagé et la cabane à dons, hélas dans un cadre indigne. Nous voulons améliorer cet espace avec une zone de jeux pour les enfants et accueillante pour les promeneurs.
  • Nous voulons utiliser une partie de cet espace pour créer une salle d’un type nouveau qui pourrait enfin accueillir un conseil municipal avec solennité, être une salle des mariages à la hauteur de l’importance d’une telle cérémonie mais également un lieu assez grand et fonctionnel pour accueillir des associations comme le repair café, les mimosas, le théatre… Un espace jeunesse y sera créé. Nous voulons que ce lieu soit aussi ouvert que possible, qu’il soit un lieu local de rencontre mais aussi de connexion avec le monde.
  • Dans cette zone, nous voulons créer un atelier-laboratoire (fablab**) utilisable aussi bien par nos services techniques que par des associations comme le repair café ou encore les artisans. L’objectif est d’introduire et de rendre accessibles les nouveaux moyens numériques de production qui sont en train de devenir un des piliers économiques des années à venir.
  • Nous voulons créer un lieu partagé dédié entre autres aux boutiques éphémères, point de vente pour les acteurs des circuits courts ou encore des micro-entreprises locales ne disposant pas d’espace de vente et n’en ayant pas besoin à plein temps.
  • Nous voulons que cette zone soit facilement accessible par des moyens de transport « doux » et qu’elle soit prioritaire pour les piétons.

Coeur de Bourg II est un projet d’urbanisme peu coûteux. Il permet de créer une zone attractive pour différents acteurs et aboutira à redynamiser les flux économiques. Il vient en amont de Coeur de Bourg I. Fidèles à nos engagements, sa finalisation sera faite en concertation avec vous.

C’est ainsi que nous pourrons attirer de nouveaux commerces et peut-être même des artisans, et c’est alors seulement que nous pourrons espérer que les locaux commerciaux de Coeur de Bourg I puissent être tous vendus.

L’économie découle de l’activité des hommes, pas l’inverse !

(*) Qu’est-ce qu’un parking « caillebotis » ?

C’est une place de parking où le bitume est remplacé par des éléments ajourés (en béton ou synthétique) qui permettent à la végétation de pousser.
On en trouve des exemples au Conquet (en venant de Saint Mathieu).

(**) Qu’est-ce qu’un fablab ?

C’est un lieu ouvert au public où l’on met à disposition différents outils, généralement numériques comme des imprimantes 3D, des découpeuses lasers, etc.

Cliquez ici pour avoir plus de détails.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *