#défis : Solutions pour lutter contre l’érosion et les risques induits au Trez Hir

Nous réfléchissons depuis plusieurs années au problème des impacts climatiques sur notre commune

mur atlantique plougonvelin

L’élection municipale de 2020 sera la première à intégrer réellement les problèmes générés par le changement climatique.

Et contrairement à nombre de politiques, ce n’est pas pour nous une découverte récente faite au détour d’un sondage et encore moins un maladroit « verdissement » de circonstance.

Notre réflexion sur ces impacts n’est pas idéologique : elle est au contraire très rationnelle et pragmatique. Notre but n’est pas d’avoir la prétention de sauver la planète ou de convertir les gens à quoi que ce soit. Nous constatons des faits :

  • la montée des eaux de l’océan,
  • une érosion accélérée des littoraux (même si Plougonvelin est touchée plus tardivement que d’autres communes maritimes),
  • un problème d’imperméabilisation des sols qui sera sans doute accentué par des épisodes météorologiques plus intenses que par le passé
  • et surtout des risques importants pour la population.

Face à cela nous ne tombons pas non plus dans la dépression collective ou les théories des collapsologues. Quelles que soient les difficultés, nous pensons qu’il est du devoir des élus de répondre présents, d’être volontaires et de se battre. Et nous le pensons d’autant plus qu’en nous y prenant maintenant, nous pouvons avoir le temps de faire ce qu’il faut pour gérer le problème et protéger la population pour les années à venir, ce qui donnera le temps à nos successeurs de prendre le relais dans les meilleures conditions possibles.

La position de la liste Cap Plougonvelin sur la lutte contre les impacts du changement climatique

  • Localement, nous devons faire face à deux défis découlant du changement climatique : maîtriser au mieux les impacts sur nos côtes mais également sur nos terres devenues trop imperméables en zone urbaine.
  • L’origine est en partie naturelle, mais l’action et les choix politiques locaux sont également co-responsables de la situation.
  • Nous pouvons, nous voulons, nous devons agir.

Nos propositions sur la gestion des impacts climatiques

Par exemple, pour ce qui concerne la zone du Trez Hir, les impacts prévisibles sont à la fois liés à la montée des eaux, aux épisodes de fortes pluies et aux grandes tempêtes. Ils induisent entre autres des risques de retour du Trez Hir à sa nature marécageuse et lagunaire et des risques de disparition de la plage et/ou de la dune.

Parmi les solutions possibles permettant de gérer ces effets négatifs, certaines ont été mises en oeuvre ailleurs sur le littoral français, en particulier celles qui consistent à renforcer le cordon dunaire en réhabilitant des dunes. Après une période d’oubli, une solution de ce type semble toujours être adaptée aux conditions spécifiques du Trez Hir. D’autres approches existent et ont été examinées par l’équipe de Cap Plougonvelin ; ce billet n’a pas pour objet de les détailler, mais bien de montrer que l’on peut agir et de proposer la mise en place de travaux d’études et d’actions associant des élus, des experts de ce domaine mais aussi les Plougonvelinois eux-mêmes. Les études devront être terminées le plus tôt possible de façon à pouvoir commencer la mise en oeuvre avant la fin du mandat.

Nous proposons également de mettre à jour le Plan Communal de Sauvegarde de façon à intégrer les risques induits par le changement climatique.

lutte-erosion-littoral
Exemple de mise en oeuvre de protection du littoral par des actions de restauration de la dune et de sa végétation
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *