#Edito : La politique ne se résume pas au choix d’un candidat aux élections, c’est une manière de vivre

joie

Date : 22/05/2020

Sujet : édito de Philippe Ris sur la suite des élections municipales.

 

Le point sur le processus électoral

Depuis les résultats de ce fameux premier tour des élections municipales, les Français étaient dans l’ignorance quand à la date et aux modalités du prochain vote. Le conseil scientifique a rendu un avis qui ne permet pas de conclure clairement ; Edouard Philippe hésitait entre deux hypothèses (une élection fin juin 2020 ou en janvier 2021). Ce sera finalement le 28 juin (sauf rebondissement sanitaire toujours possible).

Quelle que soit l’option retenue, nous étions prêts à reprendre le processus électoral.

En fait, nous avons affirmé notre volonté sans faille de gagner cette élection dès la fin du premier tour puisque nous avons déposé notre liste Cap Plougonvelin à la préfecture dans les temps, contrairement à la liste ENP. Nous aurons à trancher sur ce qu’il faut faire de ce dépôt (maintien ou amendement), mais notre état d’esprit est aussi clair que fort : les Plougonvelinois pourront bien voter pour un vrai projet alternatif aux politiques menées depuis plusieurs dizaines années à Plougonvelin.

La situation aujourd’hui

Nous avons bien entendu les remarques des électeurs qui aspirent à un consensus et un rassemblement. Nous les avons aussi compris lorsqu’ils nous disent qu’ils ne cherchent pas une opposition aussi systématique que stérile mais un projet alternatif qui réponde aux grands défis de notre époque (l’épidémie du corona virus en est un premier exemple qui nous a frappé de façon très concrète). Et nous n’ignorons pas par ailleurs qu’il y a au sein de la liste ENP des gens de qualité et d’expérience qui se reconnaissent dans notre projet.
Comme par ailleurs nous défendons avec force l’idée d’une renaissance des pratiques démocratiques autour de la démocratie participative / collaborative, il est naturel pour nous d’écouter et d’œuvrer dans ce sens.
Pendant ces semaines de confinement, nous avons eu des contacts avec trois membres de la liste ENP. En préalable à chacune de ces discussions, nous avons systématiquement réaffirmé l’importance de notre projet. À ce jour, rien n’a été décidé. Plusieurs scénarios ont été envisagés, des idées nous ont été soumises sans engagement concret clair. Toute décision ne peut par ailleurs être prise que dans un climat d’équité et de confiance.

Les combats à mener

Notre but n’est pas de battre tel ou tel, mais bien de mettre en place les éléments forts de notre programme, éléments dont la crise du corona virus a pu montrer l’extrême pertinence :
  • En quelques semaines nous avons vu se déployer des mécanismes de la démocratie participative pour pallier les manques. Certains de nos membres y ont pris largement leur part à travers leur engagement dans la réserve civique. L’État et les collectivités ne peuvent pas tout ; lorsque les citoyens prennent leurs responsabilités et s’associent, ils peuvent beaucoup.
  • En quelques semaines nous avons vu se transformer nos éco-systèmes urbains avec un effondrement de la pollution, une renaissance de la faune et de la flore et pour ce qui est spécifiquement de Plougonvelin, un début de reconstitution naturelle des dunes qui valide notre scénario de sauvetage de la plage du Trez Hir contre l’érosion. Conserver une belle plage à Plougonvelin est une nécessité, à la fois pour notre qualité de vie et pour notre attractivité touristique. Stopper l’urbanisme débridé qui détruit nos bois, espaces verts et zones humides est un impératif là aussi pour notre qualité de vie, mais aussi pour lutter localement contre le changement climatique qui se fait sentir chaque jour un peu plus. C’est également nécessaire pour préserver des espaces agricoles essentiels au large maintien de cette activité et au développement des circuits économiques courts.
  • En quelques semaines nous avons vu se développer les mécanismes économiques des circuits courts et certains d’entre nous y ont participé directement entre autres en participant à la création et l’animation d’un mini-portail numérique dédié au commerce local. Que ce soit dans notre projet Centre Bourg II ou pour le développement économique du Trez Hir ou de Bertheaume, nous proposons des éléments simples et concrets : visibilité numérique, lieux éphémères accueillant bars, restauration et petits commerces saisonniers, développement d’une ambiance estivale jeune et festive, évolution des transports, …
  • Pendant ces quelques semaines nous avons pu constater les bienfaits d’une forte baisse du trafic routier. La maîtrise de la circulation via des parkings extérieurs, des services de navettes, de vraies pistes cyclables, le développement des véhicules alternatifs (vélos, calèches à chevaux, mini-voitures électriques style Citroën Ami, …) est la solution de long terme que nous proposons.
Ces points sont pour nous fondamentaux dans les échanges et débats. Là est l’intérêt collectif. Là est la raison de notre présence dans cette élection. Là est notre apport, notre singularité.

Conclusion

Finalement, ce qui est à retenir est que Cap Plougonvelin sera bien présente par ses idées, son dynamisme et son envie de donner aux Plougonvelinois un projet alternatif qui réponde concrètement avec force et pertinence aux défis de notre époque.

Philippe RIS

trez hir
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *