Tissons l’Iroise : Préface par Jean-Luc Bleunven

Préface

jlb4La révolution silencieuse du numérique est en marche, mais nous n’avons pas encore pris la mesure des changements qu’elle implique dans notre vie professionnelle, dans notre modèle économique.

Cet ouvrage arrive à point nommé pour rendre visibles les problèmes que cette évolution rapide va soulever, et nous interroger sur la manière dont nous pouvons tisser ensemble nos pratiques de demain.

Sur ce sujet, d’une importance encore trop peu comprise, il est nécessaire de sensibiliser les élus, les chefs d’entreprises mais aussi tous les citoyens, et leur montrer, par des témoignages concrets, que l’adaptation est possible sereinement.

Cette mutation sociétale, que nous pourrons peut-être mesurer après qu’elle aura eu lieu, s’annonce difficile à appréhender parce qu’elle risque de bousculer ce que nous avons mis des siècles à construire : notre démocratie, notre enseignement, nos valeurs.

C’est une raison suffisante pour engager dès à présent ce chantier, d’une réalité instable parce qu’en évolution permanente et rapide. Les exemples proposés par Philippe Ris ont, dans ce cadre, une vocation pédagogique indéniable.
La valeur première que nous devrons développer, pour tirer profit de ce bouleversement, sera sans doute la capacité de mise en réseau de nos intelligences, seule capable de cerner le nouvel environnement qui apparaîtra derrière cette révolution, c’est-à-dire développer des aptitudes nouvelles à la réflexion et à l’action collective.

Pour que ce temps de mutation soit surtout un temps d’opportunités pour chacun d’entre nous, il est essentiel qu’une prise de conscience collective ait lieu, et je me réjouis de pouvoir travailler cette question avec les acteurs de notre territoire au grand complet.

 

Jean-Luc Bleunven
Député de la 3
e circonscription du Finistère